Les Etats dans le train de la crypto

Les Etats dans le train de la crypto

Les Etats dans le train de la crypto crypto

La cryptomonnaie est essentiellement décentralisée. Donc, il n’y a aucune autorité centrale comme c’est le cas avec les monnaies classiques dites fiduciaires. Par conséquent, les Etats ne peuvent contrôler la masse monétaire. Or ces Etats peuvent reprendre la main sur la cryptomonnaie. Ce qui explique le retour de l’Etat par la régulation mais certains Etats vont au-delà en décidant de lancer une cryptomonnaie nationale.

 

En 2014, la People’s Bank of China, la banque centrale chinoise, a mis en place une équipe de chercheurs afin de développer la cryptomonnaie nationale qui servirait de moyen de paiement à côté du Yuan.

 

En Août 2017, l’Estonie a annoncé son intention d’émettre une cryptomonnaie nationale ESTCoin. Un mois plus tard, c’est la Japon qui fait une annonce similaire pour le J-coin.

 

Récemment, c’est le président russe lui-même qui a suggéré le lancement de la cryptoRuble après avoir demandé au Parlement de mettre en place une règlementation sur les cryptomonnaies.

 

Le Kazakhstan, petit voisin de la Russie, a décidé de lancer sa crypto dont on ne sait pas encore le nom. Cela se fera grâce au partenariat mis en place par Astana International Finance Center (AIFC) et la société spécialisée maltaise Exante.

 

Après avoir annoncé son indépendance cette dernière semaine d’octobre 2017, la Catalogne serait intéressée à lancer une cryptomonnaie comme monnaie nationale en même temps qu’un programme E-residency inspiré par l’Estonie. Le nouvel bénéficie des conseils de Vitalik Buterin qui leur a suggéré un ICO qui financerait en même temps leur programme E-Residency.

About The Author

Related posts