Ripple

ripple-logo

 

L’histoire de Ripple commence en 2004 quand Ryan Fugger, un  programmeur web canadien de Vancouver, conçoit le protocole Rippleplay dans le but de créer un système monétaire décentralisée permettant aux individus et communautés d’émettre leur monnaie. Le système est effectivement lancé en 2005 sous la forme d’un service financier permettant le paiement sécurisé aux membres d’une communauté en ligne via un réseau global.

Cela a conduit Jed MCLEB  à concevoir un nouveau système le réseau eDonkey développé par les  programmeurs Arthur BRITTO et David SCHWARTZ.

En 2011, ils développent donc un système de monnaie où la vérification des transactions se fait par consensus par les membres de la communauté et non par le processus de minage (processus par lequel des gens peuvent valider des transactions du bitcoin d’une manière concurrentielle et recevoir en retour de nouveaux bitcoins quand ils ont validé avec succès) comme avec le bitcoin. Les avantages étant l’extrême rapidité des transactions, utilisation de beaucoup moins d’énergie que le bitcoin.

En aout 2012, Chris LARSEN, fondateur des sites américains de prêts en ligne E-loan et Prosper rejoint l’équipe ; McCALEB et lui vont parler de leur idée avec FUGGER qui, après avis favorable de la communauté, se retire pour leur céder la place. Ils vont donc créé la société OPENCOIN, Inc. en septembre 2012.

OPENCOIN crée un nouveau protocole « Ripple transaction protocol-RTXP) basé sur celui créé par FUGGER permettant le transfert  instantané et direct d’argent entre deux parties en éliminant les frais exorbitants et les longues périodes d’attente du système bancaire. Le système permet des transactions avec toutes les devises du dollar américain au Yen en passant par l’Euro et les crypto-monnaies comme le bitcoin par le bitcoin bridge (passerelle bitcoin).

A la place du grand livre des comptes public et décentralisé ou chaine de blocs du bitcoin, Ripple propose un grand livre des comptes commun tenus par un réseau de serveurs indépendants, dûment approuvés au préalable, qui valident les transactions en comparant leurs chiffres.

OPENCOIN crée donc une nouvelle monnaie pour son réseau appelé ripple ou XRP.

Le 26 septembre 2013, OPENCOIN devient RippleLabs et ses logiciels client et serveur sont devenus libres.

Pour montrer leur ambition, leur DG Chris LARSEN a déclaré que le but de Ripple c’est de simplifier les échanges par  des transferts transparents de point à point dans lesquels les banques ne payeront pas les frais actuels.

En début 2014, la banque exclusivement en ligne allemande  FIDOR BANK basé à Munich fut la première banque de l’histoire à utiliser le protocole Ripple suivie plus tard des banques internationales de plus en plus nombreuses dont les mastondontes Bank of America, HSBC, UBS, SANTANDER, UNICREDIT, STANDARD. Ce qui explique que le cours de ripple ait connu une croissance de 200% en décembre 2014.

Suite à de nombreuses améliorations, le protocole Ripple s’appelle aujourd’hui Interledger Protocol ou ILP libre et neutre par rapport aux autres protocoles ce qui veut qu’ils fonctionnent avec tous les autres protocoles.

C’est un système global pour faciliter les transferts d’argent entre des systèmes comptables numériques et réseaux diffèrent d’une manière sécurisée par l’utilisation de la cryptographie sans interférence et sans redondance des données. Ripple est conforme aux exigences des banques et institutions de surveillance en matière de risques, protection de la vie privée et respect des lois et règlements sur les services financiers.

 

C’est ainsi que Ripple a obtenu le 13 juin 2016 une licence autorisant la société à mener des activités sur les monnaies virtuelles du département des services financiers de l’Etat de New York connu sous le nom de BitLicense.

En août 2016, Ripple a rendu public la création au Japon d’un consortium de banques  pour un nouveau système de transferts interbancaires utilisant le protocole Ripple et ce fut lancé le 25 octobre 2016 avec 42 banques.

LE 23 septembre 2016, Ripple a annoncé la création du premier groupe interbancaire pour les transferts internationaux, Global Payments Steering Group (GPSG),  utilisant sa technologie dont le but est de mettre en place les règles d’utilisation de Ripple pour les paiements. Les banques membres fondatrices incluent Bank of America Merrill Lynch, Santander, UniCredit, Standard Chartered, Westpac Banking Corporation et Royal Bank of Canada.

Pour vous montrer ce qu’apporte ce système, le transfert interbancaire prend jusqu’à 4  jours en moyenne sur le plan mondial alors qu’il suffit de 3 à 5 secondes pour un transfert interbancaire par Ripple. Vous voulez payer votre fournisseur en Chine, en quelques secondes, les fonds sont crédités dans son compte et vous recevez plus rapidement la marchandise.

Il y a un nombre connu de XRP à savoir 100 milliards de ripple et contrairement au bitcoin qui n’appartient à personne, le système Ripple appartient à Ripplelabs

Explorateurs

https://charts.ripple.com/#/graph/

https://bithomp.com/explorer/

Site de RippleLabs

https://ripple.com

 

About The Author

Related posts